Le Vaucluse

Vous avez bien lu, ici on parle du Vaucluse, et oui le Vaucluse fait parti de la Provence et mérite de l’attention.
Les provencaux disent que ce département est un peu la bête noire de la Provence et pourtant.. Que de richesses naturelles, écologiques et économiques.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ville pour les amateurs de beaux objets et de jolis marchés.  Authentique de part ses produits locaux et son architecture, l’Isle-sur-la-Sorgue est mondialement connue pour ses antiquaires et brocantes, elle est la ville par excellence pour chiner.
En déambulant dans les rues, nous avons apprécié la présence des bouquinistes aux jolies fleuristes. Mais notre attention fût retenue par un lieu charmeur, la Cour des Créateurs. Située 11, bis rue Carnot, ce lieu pittoresque, regroupe la vente d’objets de décoration d’intérieur, pièces faites main et uniques. Il ne serait pas surprenant que vous ayez un coup de cœur pour l’une d’elles ! Afin de protéger la singularité et l’inspiration des artistes nous n’avons pas pris de photos. Si vous avez le plaisir de venir à l’Isle-sur-Sorgue prenez le temps de vous y arrêter.
Pour en revenir à la ville, le marché magnifiquement et typiquement provençal s’établit le jeudi et le dimanche matin. En été il ne serait guère étonnant d’apercevoir des barques de fruits et légumes provençaux flottantes sur la Sorgue, ainsi que certaines personnes à forte popularité. Vous l’aurez donc compris l’Isle-sur-la-Sorgue (dit l’Isle/Sorgue) doit son nom à la Sorgue qui prend sa source à la Fontaine de Vaucluse.
Côté pratique : cette ville a eu l’intelligence de créer des parkings à 1€ la journée, de plus elle est assez bien desservie par les bus.

Fontaine de Vaucluse

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ville ancienne vivant sur la Sorgue aux maisons de pierres blanches ou de couleurs vives et le mousseux vert/ turquoise. Cette petite ville doit sa notoriété mondiale à son exsurgence (classée 5e au monde) dont l’origine demeure inconnue à ce jour.
Autant sportive (possibilité de descendre la Sorgue en kayak et marche sur de nombreux sentiers de randonnées) qu’apaisante, Fontaine de Vaucluse reste un lieu très touristique.

Avignon

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ville blanche par ses remparts et sa cité des Papes, ville aussi de musique et de festivités.
Elle est une partie du cœur d’Elodie et pour cause, elle a vu le jour à l’intérieur des remparts de la cité.
Avignon se visite pendant les jolis mois de printemps et d’été.
En été, le marché des artisans regroupe des exposant venus des 4 coins du globe. L’on y trouve meubles africains, linge malgache, produits orientaux, peintures et art français… Ce marché atypique débute en juillet pendant le fameux festival !!! Hormis le bain de foule, le festival d’Avignon est agréable, à chaque coin de rue on y trouve des comédiens et parfois (rarement) des musiciens.

Le parc du Rocher des Doms est un lieu agréable pour nos bambins et nous offre plusieurs vues imprenables sur le mont Ventoux, le pont d’Avignon et le Rhône. Il est accessible depuis la cité des Papes. Il dispose d’un petit lac où canards et cygnes se partagent la vedette du lieu.
De nombreux restaurants habillent les rues entre le Palais des Papes et la rue de la République. Ils sont jouxtés de l’ancien bâtiment qui abritait la Banque de France, l’Opéra Théâtre et l’hôtel de ville. Ces derniers sont regroupés sur la place de l’Horloge. Un très joli carrousel confère un côté pittoresque à la place.
On ne vous le cachera pas que si vous avez des enfants ne leurs lâchez JAMAIS la main (forte affluence) ou pour les plus petits, songez au porte-bébé qui reste le plus efficace (voir Ergobaby ou Deuterkid) ! En un éclair votre séjour agréable peut très vite tourner au cauchemar. Autant prévenir que guérir…

Roussillon

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous n’avez pas compris pourquoi les maisons provençales sont aussi colorées, en explorant cette ville vous aurez la réponse à cette question.
Roussillon dort sur une terre riche en couleur chaude. Pour un dépaysement complet nul besoin de traverser l’Atlantique, le Colorado provençal promet l’évasion.
Le sentier des ocres représente une petite marche de 30 minutes à 1 heure ; elle est proposée par la ville avec une entrée à 2€50/adulte et gratuite pour les enfants jusqu’à 10 ans. Les photos parleront d’elles-mêmes.
La ville n’est faite de que couleurs et de vie, de restaurants, de glaciers, de boutiques pittoresques et de peinture et pigments, de galerie d’art et glaciers qui animent la petite ville ! Et cerise sur le gâteau :  quand nous montons jusqu’à l’église un panorama sur le Lubéron s’étale sous nos yeux.

A noter : il est interdit de ramasser de la terre des ocres en « souvenir ». Cette mesure vise à préserver le site des pillages, les ocres étant protégés. Une amende peut être appliquée.

Non loin du Roussillon, Gordes est aussi à visiter. Ville perchée dans le Lubéron aux pierres blanches, elle comporte aussi le village des Bories.
L’abbaye de Gordes, appelé aussi Notre-Dame de Sénanque, est un monastère cistercien où le silence est roi. En été, cet édifice religieux a aussi le plaisir d’offrir à vos sens un beau champ de lavande.

Gastronomie provençale :

– Gâteau au miel, un cake mi sec, mi moelleux au miel de lavande.
– Crème glacée à la lavande et miel
– Le Gambetta, il s’agit en fait d’un sirop qui est le résultats d’une macération de plantes, d’écorces et de fruits.
– Le PAC , le jour où vous allez dans un bar où se trouve un provençal, il ne serait guère étonnant qu’il commande un « pac à l’eau ». C’est un sirop tout simplement un sirop de citron aux essences naturelles. Si d’aventure les yeux qui nous lisent sont ceux d’un barman « du Nord », quand une personne à l’accent chantant vous demande un Pac à l’eau ne soyez pas ronchon, et expliquez-lui que ça ne se trouve pas partout. Le Pac à l’eau c’est sacré ! (rire). Il est fabriqué au sein de l’usine familiale sur la route de Châteauneuf du Pape, juste à côté de la chocolaterie Castelain.
– Le melon en entrée : et oui finis les desserts « salade de fruit jolie jolie », en entrée le melon avec du basilic et du jambon cru est chose courante. Sébastien qui n’est pas un piètre cuisinier, l’été, se délecte de préparer à sa petite famille un sorbet tomate-huile d’olive-basilic pour accompagner le melon en remplacement du jambon.

Et vous le Vaucluse comment était-ce?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s